Rupture.

Publié le par Douce Mélodie

Ce texte s'adresse à une personne très chère pour moi...

 

Il y a deux mois...

 

          Ta voix au téléphone qui me disait "Non.. c'est impossible, tu ne peux pas faire ça.. Reviens..". Puis qui s'est brisée dans un dernier espoir : "Tu m'aimes ?". Et j'ai raccroché. Et je ne voulais pas savoir. Ni tes pleurs, ni le mal que tu te faisais. Ton visage baigné de larmes, ton regard brûlant de souffrance. Ces images me brûlaient. Comment ai je pu faire ça ? Je t'ai quitté. J'ai pris mes jambes à mon cou. Face à ton amour, je ne me sentais pas de taille. Je t'ai dit au revoir. Sans un mot, une explication, sans même savoir pourquoi, j'ai mis fin à notre histoire. La douleur de partir sans le vouloir, te détruire et te de dévaster m'a envahie. Mon cœur, dans un dernier élan, a accéléré, déchirant ma poitrine, puis à ving deux heures, s'est arrêté. Soudainement, dans un cri sourd. Puis mon corps est tombé sans vie. J'entendais ta voix. J'entendais tes sanglots. Ce soir là je n'ai pu dormir. Je me suis allongée anéantie et..



 

Commenter cet article

Loïc 26/09/2016 09:17

Un texte poignant ...

jill bill 26/09/2016 00:50

Il existe des amours si fortes qu'elles font fuir, c'est étrange comme sentiment.. pourtant être aimé/e de la sorte c'est beau... dommage ou pas, chacun ses histoires de coeur, amitiés, jill